Rentrée positive: 5 trucs de Marie-Claude, éducatrice spécialisée!


Cette année, pour la rentrée scolaire, je me suis dit qu'il serait intéressant de donner la parole aux autres, je suis si bien entourée! Voici donc le texte de mon amie Marie-Claude Armstrong, maman de Gabriel, du site Les trésors en éducation spécialisée*


1. Accueillez les émotions de chacun
 

La rentrée apporte son lot d’émotions à tous les membres de la famille. Votre enfant peut être anxieux d’entrer dans une nouvelle école, une nouvelle classe, se faire de nouveaux amis et rencontrer l’enseignant. La colère, la tristesse et la joie pourraient aussi apparaitre. Écoutez votre enfant, accueillez ses craintes, ses bouleversements. Il a besoin d’être écouté. Il ne faut pas réprimer ses sentis. Écoutez ses appels à l’aide.

Vous avez besoin d'aide pour jaser des émotions avec vos enfants? Cliquez ici!

Vos émotions ont besoin d’être écoutés. Votre petite « éponge » les ressent. Faites des exercices de relaxation en famille. Ce ne sera que bénéfique! En même temps, vous enseignez à votre enfant un moyen pour se calmer.

2. Routine, routine!

Instaurez des routines quotidiennes pour le matin, les devoirs, le coucher, etc. La routine est sécurisante pour l’enfant. Elle apprend à votre enfant à gérer son temps. Elle développe l’autonomie et elle limite les conflits. Vous serez plus serein, car vous userez moins d’autorité et votre patience!

Pst! Les routines, ce n'est pas bon juste pour les enfants! À lire ici

3. Facilitez la communication avec l’école

Les évènements de la maison influencent l'état d'esprit de votre enfant à l'école sur sa disponibilité aux apprentissages et sur son comportement. Tenez informés les intervenants de tout changement (conflit, médication, maladie, difficulté de sommeil, etc.). Ne sous-estimez pas les répercussions des événements qui se produisent dans sa vie et à la maison.

4. Faites partie de la solution

Si votre enfant a des besoins particuliers ou a été évalué dernièrement, transmettez les rapports et les recommandations à l’équipe-école. Vous facilitez ainsi les interventions, à comprendre votre enfant et implanter les adaptations nécessaires.

5. Valorisez les petites choses par le renforcement positif


Les adultes ont souvent tendance à repérer ce qui ne va pas et à valoriser les grandes réussites.  Ils l’expriment par le mécontentement ou la joie. Pourquoi ne pas renverser la vapeur en valorisant les petits efforts de l’enfant et ses petites réussites : repérer ce qui va bien, ce que l’enfant fait correctement (même de toutes petites choses) ou conformément à votre demande. Ainsi, vous encouragez les bons comportements, le respect des consignes et comment recevoir de l’attention positive.

Et vous, quels sont vos trucs? Avez-vous une question que vous aimeriez demander à Marie-Claude? Si oui, laissez un commentaire et on vous revient dès que possible!


* Saviez-vous que le groupe de Marie-Claude, en lien avec son site Les trésors en éducation spécialisée, a plus de 20 000 membres?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!